Rechercher
  • Christelle CHUNG-POO-LUN

J'ai dansé sous les étoiles

Mis à jour : avr. 19

Bonjour mes petits colibris,

Aujourd’hui, je vais vous parler du shooting photo de mon projet J’ai dansé sous les étoiles.

Il concerne ma bague "L’étoile d’amour" qui sera exposée au musée des arts décoratifs de Berlin, le Kunstgewerbemuseum du 2 au 26 avril 2020 pour les journées européennes des métiers d’art avec le soutien de la CMA de Paris. (exposition reportée à une date ultérieure à cause du covid-19)


Il y a quelques temps déjà, j’ai créé une bague représentant une edelweiss que j’ai appelée

« L’étoile d’amour ». C’est un bijou important pour moi. Il me tient à cœur. Il est tout simplement une partie de moi à un temps heureux mais passé.


Pour mon projet J’ai dansé sous les étoiles, j’avais envie de porter cette bague. Compte tenu de sa symbolique et de son histoire, aucune autre personne n’aurait pu la porter.


Je voulais des photos à la fois douces et mélancoliques un peu comme si je flottais parmi les nuages.

Une seule photographe pouvait retranscrire mon univers avec tant de justesse : Marion Saupin que j’ai eu la chance de rencontrer il y a un an.


Je n’ai pas l’habitude d’être prise en photo. Souvent mes photos se résument à des selfies rigolos pris avec ma famille et mes amis. Vous voyez ce genre de photos grimaces où on fait des V de la victoire avec ses doigts. C’est donc pas du tout rassurée que je me suis rendue au studio de Marion à Saint-Germain-en-Laye.


Sortie du RER, le château sous la brume m’accueillait. Il faisait un peu froid et humide. Cette ambiance presque fantastique d’Harry Potter m’a rassurée.


Arrivée au studio, Marion m’a mise immédiatement à l’aise. On a beaucoup discuté avant de commencer le shooting. Je lui ai raconté l’histoire de « L’étoile d’amour ». Elle avait maintenant compris l’importance pour moi de cette bague et de la personne qui me l’a inspirée à l'époque. Je me suis sentie en confiance. Elle saurait capter ma sensibilité, mes émotions et le message que portait le bijou.

Changement de tenue et make up ultra léger pour respecter qui je suis : le shooting peut démarrer. Marion met alors de la musique. Je lui fais, d’ailleurs, la remarque que j’aime beaucoup. C’est du Agnès Obel. Après quelques réglages de lumière, Marion commence à me prendre en photo. Peu à peu, je me détends. Mon corps se meut doucement et mes mains dansent. Je me laisse guider par la musique. Marion immortalise ce moment suspendu où je suis tout simplement ailleurs.


J'ai dansé sous les étoiles.






INFORMATIONS :

SUIVEZ - NOUS :

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram Black Round

© 2019 par Yùn. Marque et modèles déposés. Tous droits réservés.